Des terres froides

Des terres froides

Welsh Springer Spaniel

A MON GRAND REGRET

A MON GRAND REGRET

A mon grand regret, je suis dans l'obligation d'arrêter l'élevage des welsh springers.


 


En 2006, les Welsh Springers des Terres Froides auront été:


Meilleur de race à la nationale d'élevage ( Uilliam des TF)


Meilleur de race au championnat des France avec Adhémar des TF agé de 11 mois, CACIB femelle avec Voxane des TF


Meilleur welsh de l'année en field trial avec Uilliam


En 2008, ils auront tout remporté à la Nationale d'élevage


.CACS Meilleur de race pour Amador des Terres Froides (J Mahé)


RCACS pour Bounty des Terres Froides( J M Legrand)


CACS pour Voxane des Terres Froides( J Mahé)


RCACS pour Ully des Terres Froides ( F Bertetto)


1er exc CJ pour Canna des Terres Froides ( F Bertetto)


L'élevage termine meilleur élevage de welsh springer au challenge vos chiens 2008, uniquement avec des chiens présentés par des amateurs



    Les retours sur investissements par rapport à la sélection sont totalement démotivants, en face de coûteux déplacements pour les concours ou les saillies, de tests santé de plus en plus contraignants, et ce d'autant que les paillettes de sperme congelées stockées à l'ENV de Maisons Alfort, prévues pour les saillies actuelles, ont été détruites par négligence du service, anéantissant le programme de sélection .


     


    Depuis des années, toute promotion de la race est prohibée par les responsables du Spaniel Club, qui ont fait une véritable campagne contre mes articles dans la presse spécialisée, destinés à faire connaître cette race.


     


 Le responsable de l'information du club en 2007, malgré tous les éléments disponibles, a ignoré mes portées, témoignages à l'appui.


Devenu président du club, dans son premier éditorial, il se lamente sur l'abandon de l'élevage des variétés rares !


 


La passion est toujours intacte pour cette belle race, mais la raison l'emporte, la gestion de l'élevage ne me permet plus de continuer à élever de welsh.


J'ai dû faire un choix, je me consacrerai désormais aux cockers, dont l'élevage est heureusement beaucoup moins vulnérable à la médiocrité des dirigeants du Spaniel Club.